Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

RockallSeaBird

Bienvenue à bord ! Des livres, De belles histoires, De la convivialité partagée...

Les cantonniers de la Mer (Premier épisode)

Voici le premier épisode de la saga Les chasseurs d'épaves de Georges Price.

BDX2012111402B

 Georges Price de son véritable nom Ferdinand-Gustave Petitpierre (1853, Nantes - 1922, Paris) est l’auteur de nom­breux essais et romans d’aventure.

 

Première partie : Les cantonniers de la Mer

La bonne ville de Nantes a plusieurs spécialités. Elle est renommée pour ses pâtisseries ; ses canetons jouissent d’une réputation méritée ; on y fabrique des fouaces dont la pâte fine est appréciée jusqu’au fond de la Vendée et de l’Anjou. Enfin elle offre aux curieux un sujet d’études bizarres : c’est la concordance extraordinaire qu’ils peuvent observer entre les noms de certains commerçants et industriels et les professions exercées par les porteurs des dits noms. Nantes est la seule ville de France où vous puissiez relever à la fois un Duracier marchand de fer, un Chaussepied cordonnier, un Chevillard boucher, un Blampain boulanger, un Bombled marchand de grains, un Leblanc meunier, un Gélender glacier, un Cassegrain minotier, un Ducerceau tonnelier, etc etc. Cette nomenclature pourrait être infiniment plus longue. Nous espérons qu’elle ne blessera en rien les dignes commerçants qui en sont l’objet et qui ne peuvent s’en prendre, d’ailleurs, qu’à l’indiscrétion de leurs propres enseignes.

ARTICLES 0180ARTICLES 0181

On ne s’étonnera pas d’apprendre qu’il y avait à Nantes, vers le commencement de l’année 1893, un honorable professeur de danse et de maintien, qui répondait au nom de Siffadaux. Par une facétie excessivement spirituelle, son père, qui exerçait également l’art du grand Vestris, avait jugé bon de lui donner le prénom de Rémy. De telle sorte que les jeunes collégiens et les petites demoiselles appréciaient les belles manières et approfondissaient les mystères du quadrille américain au son du petit violon de M. Rémy Siffadaux. Ce nom était devenu, pour toute la jeunesse nantaise, une source d’intarissables plaisanteries. Quand il était triste, on disait : Siffadaux est en mineur ; s’il se mettait en colère, ce qui était infiniment rare, on constatait que Siffadaux montait dans l’octave ; s’il déménageait, on jurait qu’il se transposait. Enfin l’administration de postes elle-même, malgré sa gravité bien connue, s’était accoutumée à lui remettre les innombrables lettres qu’il recevait avec une adresse ainsi libellée :

sifgfadaux

A suivre ....

 

et 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

RockallSeaBird

RockallSeaBird vous propose un vaste choix de livres neufs ou d'occasion. Les livres que nous vendons sont à un prix modéré comme nos frais d'envoi. Nous pouvons aussi acheter vos livres si ils vous embarrassent, nous saurons leur redonner vie
Voir le profil de RockallSeaBird sur le portail Overblog

Commenter cet article